Une carte postale du bonheur

Cristina De Amorin


 

Je tiens à remercier Cristina De Amorim et les éditions Séramis pour l’envoi des épreuves « D’une carte postale du bonheur » et pour mon 1er coup de cœur de l’année.

Ça parle de ❓

Et si certaines personnes n’étaient pas faites pour vivre des histoires d’amour heureuses ?

Après 9 ans de vie commune avec son mari, Juliette se rend à l’évidence elle n’est plus heureuse. Maman d’un petit garçon de 5 ans, Tom, elle trouve le courage de demander le divorce. Comme bien souvent dans ce genre de situation cela ne se passe pas très bien. Le père de Tom est furieux.

Juliette n’a pas le temps de se remettre de ses émotions et de cette séparation que son chemin croise celui de Thomas. Grand séducteur, il sortira le grand jeu pour capter son attention. Il finira par y parvenir. En cédant à ses avances Juliette n’imagine pas qu’elle ouvre la porte d’une nouvelle histoire d’amour chaotique.

Juliette se méfie un peu de cet homme qui n’a pas l’air fait pour elle mais elle se laisse séduire et accepte les invitations de Thomas, surprise qu’un homme comme lui s’intéresse à elle. Il la séduit, la complimente, la rassure… Tout ce qu’elle a besoin après sa séparation.

Petit à petit elle lui ouvre toutes les portes de sa vie. Présentation à son fils, à ses parents, à ses amis… Tous l’alertent et lui disent d’être prudente. Mais c’est trop tard, elle s’engage, s’installe avec lui. Elle a conscience que quelque chose ne va pas. Thomas est jaloux, il surveille son poids autant que tous ses faits et gestes. Petit à petit elle s’isole de ses proches, maigri à vue d’œil et perd le moral.

Juliette a eu la malchance de tomber sur un pervers narcissique. Pour qui n’a pas fréquenté ce genre d’homme difficile de comprendre comment une femme comme Juliette si intelligente se laisse entraîner dans une spirale infernale. Forcément vous avez envie de lui crier de fuir. Cela vous semble tellement évident que quelque chose ne va pas chez lui. Juliette le sait aussi. Elle a conscience de ses défauts. Elle sait bien que ce n’est pas le genre d’homme dont elle a besoin. Il ne lui correspond pas. Oui mais… Juliette a besoin d’affection et Thomas lui en donne. Il a trouvé la faille. Il utilisera son besoin d’affection et de reconnaissance pour la détruire en réussissant même à la faire culpabiliser et en la rendant responsable de la situation.

Qu’est-ce que j’en ai pensé ⁉

Ce roman a été pour moi addictif. Une fois lancée, difficile de refermer le livre avant de l’avoir terminé !

J’ai aimé autant le fond que la forme. Ce roman, qui je le souligne est le premier de l’auteur, est vraiment bien écrit. L’histoire est très bien déroulée et illustre parfaitement le mécanisme destructeur qui s’enclenche lorsque l’on fréquente une personnalité de type « pervers narcissique ». La séduction à laquelle il est difficile de résister puis la descente aux enfers.

J’ai aimé tout le travail d’écriture mené autour des personnages. Qu’ils soient principaux ou secondaires, leurs personnalités sont très bien travaillées. Coup de cœur pour le petit Tom.

Dans son roman, Cristina De Amorim réussi à traiter un sujet profondément sensible avec une touche de légèreté.

Je pense que le message qui est délivré est aussi important pour une personne victime d’un pervers narcissique que pour son entourage. Quand on a le malheur de croiser le chemin d’une telle personne on s’apprête à vivre un combat. Un combat qu’il est impossible de gagner seule et Cristina De Amorim montre ici le rôle important qu’occupent les proches. Nombreux sont ceux qui ne comprennent pas. Qui s’éloignent. Heureusement que certains restent attentifs et toujours présents, prêts à tendre la main et accompagner la victime vers la fin du cauchemar. C’est souvent long. Il y a souvent des rechutes. Ce n’est pas un combat facile à gagner mais Cristina De Amorim prouve que c’est possible et délivre un message positif et encourageant.

Je ne peux que vous inviter à découvrir ce roman à sa sortie le 8 mars prochain.

Ma note : 5/5

🌟🌟🌟🌟🌟 Coup de ❤

Publicités

5 réflexions au sujet de « Une carte postale du bonheur »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s